Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
31 juillet 2009 5 31 /07 /juillet /2009 16:34
L’équipe municipale de Grézillé a récemment décidé la mise en vente de 16 chemins communaux aux propriétaires des parcelles attenantes, sur le motif que ces chemins ne sont plus utilisés faute d’entretien.

Les conditions de cette vente posent question : outre le fait que certains acheteurs potentiels sont eux-mêmes conseillers municipaux, il apparaît que le foncier serait cédé gratuitement, les acquéreurs ne s’acquittant que des frais de géomètres. Les frais d’actes notariés seraient pris en charge par la commune.

Au-delà de ces aspects financiers, c’est l’absence d’information préalable de la population, l’absence d’organisation de la concertation qui retient l’attention. Le pouvoir de décision conféré au conseil municipal par le suffrage universel doit-il s’exercer unilatéralement, surtout quand il s’agit de disposer d’un bien collectif ?

Face à cette situation, des habitants de Grézillé se sont mobilisés pour remettre en question cette vente et faire valoir, face aux intérêts particuliers en jeu, des motifs d’intérêt général :

- la valeur de certains de ces chemins en matière de tourisme vert, de petites randonnées, de mise en valeur paysagère, qui sont de vrais atouts pour le futur de nos communes rurales.

- l’intérêt d’autres chemins en matière d’urbanisme, pour réaliser un contournement de la commune et améliorer la sécurité des personnes circulant à pied ou à vélo.

Forts de ces arguments, ils ont assuré le défrichement des chemins les plus intéressants et ont organisé une randonnée pédestre le 28 juin dernier. Une trentaine de personnes ont ainsi pu découvrir, à l’occasion d’une belle boucle de trois heures, des points de vue inédits de la commune de Grézillé, au long d’un parcours en majeure partie boisée. Un verre de l’amitié a clôturé cette initiative.

Ces habitants sont conscients que certains chemins pourraient être cédés à des particuliers sans préjudice pour la collectivité, mais pas sans concertation préalable. C’est sur ce motif qu’ils ont décidé de d’exprimer leur opposition dans le cadre de l’enquête publique diligentée à l’occasion de la vente.

L'Atelier citoyen considère que cette action citoyenne doit être relayée et soutenue ; certains de ses membres ont participé à la randonnée ; l’association a aussi déposé une note au registre d’enquête publique, pour marquer une désapprobation quant à la manière dont cette commune gère la vente du bien collectif que constituent des chemins communaux. Elle y exprimait aussi le souhait que l’intérêt des habitants de la région soient mieux pris en compte à l’occasion d’un débat public.

Il est possible que d’autres rendez-vous pédestres soient organisés. Nous invitons chaleureusement les adhérents et sympathisant de l'Atelier citoyen à s’y joindre pour manifester concrètement la volonté d’une démocratie locale participative et conviviale.

le site de l'association "Grézillé - environnement nature"

 

 

Partager cet article

Repost0

commentaires